Parc_des_Jardins

DATA RESEARCH Parc des Jardins

SAVE OUR "PARC DES JARDINS"

This study pursues the objective to reveal the data generated in a green space by its users. Its purpose is to help visualize the invisible and discover what is perhaps right in front of your eyes and you probably don't see. To encourage and claim what should not be taken away from citizens.

Updated March 12, 2021

La commune souhaite construire une école à la place du parc de quartier (aire de jeux) situé avenue des Jardins / Bloementuinlaan. Notre parc risque donc de disparaître. D’après la commune, ce parc n'est pas beaucoup utilisé. Notre quartier n'est pas d'accord! C'est un endroit où les enfants peuvent jouer en toute sécurité, rencontrer des voisins ou promener leur chien, où nous pouvons faire des exercices de fitness ou encore jouer au tennis de table.

Le parc est largement utilisé par toutes les générations (enfants, jeunes, parents, seniors) et pour diverses fonctions: jouer, promener des chiens, faire de l'exercice, comme lieu de repos avec un espace vert pour les pique-niques, les bains de soleil, pour jouer au ping-pong et rencontrer des amis. C'est un espace vert dans la ville avec des arbres cinquantenaires remarquables. Ces espaces verts sont d’une grande valeur dans la lutte contre le réchauffement climatique et les « îlots de chaleur » de la ville. Pendant la crise sanitaire du Covid, le parc et la plaine de jeux ont particulièrement prouvés leurs grandes valeurs pour les habitants du quartier.​

“Le comité de quartier Avenue des Jardins / Bloemtuinenlaan souhaite que le parc et la plaine de jeu demeurent tels quels.”

Dr. Juliet Nyaga, chief executive of Karen Hospital, Kenya

Africa’s public health systems are notoriously ill-equipped, but there is also little public data on the resources they have to fight the virus. Reuters sent questions to health ministries and public health authorities across Africa. Health officials or independent experts provided answers in 48 out of Africa’s 54 countries, to create the most detailed picture publicly available on resources including intensive care beds, ventilators, testing and essential personnel.


Information deprivation

Data about national health systems is hard to get. Some countries are overwhelmed; others can’t or won’t say what resources they have.

A man assembles new treatment beds at a field hospital built for COVID-19 patients, Aga Khan University Hospital in Nairobi, Kenya. REUTERS/Baz Ratner

Some leaders may fear public criticism over the poor state of public services, said Michel Yao, emergency operations manager in Africa for the World Health Organization (WHO).